Confinée et Food addict !

Confinement oblige, nous bougeons beaucoup moins…
Nous ne sommes pas toutes motivées à suivre les coach en ligne, ou faire de la corde à sauter… 
Alors que manger pour s’adapter à cette période forcée, sans affoler la balance ? Comment alléger son assiette sans avoir envie de grignoter par la suite ?
Vos story instagram fleurissent de recettes (et pas les plus light) , car oui , on a enfin le temps de cuisiner et on en profite ! La nouvelle émission de Cyril Lignac “tous en cuisine” nous donne envie de tout essayer ! Résultat :  on a plus que jamais envie de manger.  Les fêtes sont aussi passées par là avec les cookies de pessah, les incontournables banatages et la pizza matsa de Noémie Elicha qui a fait le buzz  ! Oui mais c’est bientôt l’été aussi…le confinement prendra fin je l’espère au plus tôt et nous lâcherons les pyjamas pour les robes d’été ou carrément le maillot direct !
 Alors que l’on soit motivées ou pas à faire du fitness en ligne, on va essayer d’ajuster son assiette pour limiter la casse. Pas question de se frustrer non plus , puisque manger est l’un des rares plaisirs qu’il nous reste ! Pas la peine de se culpabiliser aussi, car ce qui est fait est fait, et nous n’avons pas choisi cette situation …
Il faut donc simplement apprendre à gérer ses plaisirs, écouter ses sens, ne pas abuser en quantité et cuisiner plus healthy, plus beau et plus varié.
1. S’écouter 
Pour une fois, on peut être à l’écoute de ses envies, de sa faim et de sa satiété.

Par habitude ou par obligation du rythme de travail, on mange généralement chaque jour à la même heure sans même attendre d’avoir faim. Or, sans faim, pas de satiété! Désormais, pas de routine, donc attendons d’avoir faim pour manger, car la première étape pour ressentir la satiété est d’être à l’écoute de sa faim !

Les mécanismes de la faim sont très perfectionnés : ils aiguillent nos envies vers les nutriments dont notre organisme a besoin. Par exemple, si notre corps a un grand besoin de fer, on doit avoir envie d’aliments riches en fer comme de la viande rouge.  Si on manque de vitamines, on devrait tendre vers les fruits naturellement. Ou si on a un besoin de protéines, on aura plus envie de poulet que de crudités … Si à la place de protéines, on mange  un plat de crudités, la satiété peut avoir du mal à se manifester car les besoins de notre corps ne sont pas comblés! Il est donc essentiel d’être à l’écoute de nos envies alimentaires. Si on prévoit un menu à la semaine (ce qui est très bien) mais qu’un tel jour on n’a vraiment pas envie de manger ce qu’on a prévu, alors  il vaut mieux   changer de menu , et préférer ce qui nous fait plaisir !  On écoute son envie et on essaie de gérer la quantité ingérée en fonction de sa faim et sa satiété Car si on manque de magnésium et qu’on se tourne alors naturellement vers le  chocolat  , on peut assouvir son envie sans pour autant engloutir  la tablette ou le pot de nutella ! On écoute son envie mais on peut  préférer un chocolat noir sain en quantité raisonnable 😉 C’est tout cet apprentissage , que l’on peut justement travailler durant cette période de confinement !

2. Profiter du temps qui nous est offert 

Soudain, le temps s’est arrêté ! Alors on dépoussière les livres de recette, on fait (enfin) tourner le robot pâtissier, on se met à suivre les grands chefs… Bref :  on profite du confinement pour passer derrière les fourneaux et pour se concocter de belles assiettes maison. Et ça, c’est une excellente nouvelle ! Plus de restaurants, et on évite les commandes par sécurité,  le fait maison à tout bon : sans les plats industriels, on penche automatiquement vers une alimentation plus saine, sans conservateurs, émulsifiants et autres colorants. On maîtrise la composition de ce que l’on mange et on peut même faire des découvertes culinaires : côté protéines par exemple, c’est  l’occasion d’alterner un peu plus souvent les options animales et végétales (tofu, tempeh, légumineuses comme les haricots, lentilles, pois chiches)

On peut aussi prendre le temps de manger, ce n’est pas la course ! Mastiquez, savourez… c’est ainsi que l’on ressentira la satiété comme expliqué plus haut.

3. Limiter le climat anxiogène 
Nombreuses patientes ayant bien minci, avec une motivation épatante avant cette période ont eu une baisse de motivation importante simplement parce que scotchées à BFM TV , elles ont fait face à un stress permanent et une anxiété décuplée. Oui, on a besoin de réconfort et de chocolat à gogo pour gérer ce stress. Et puis bien sur, devant une telle actualité on se dit que notre silhouette est secondaire… Certes, mais il est dommage de gâcher les efforts que nous avions fait ces derniers mois… Et ne risquons nous pas par la suite de regretter d’avoir tout lâché ? Il vaut mieux prendre soin de son corps, au mieux, malgré tout… justement car la santé est un bien précieux… et on s’en rend d’autant plus compte devant cette actualité. Manger beaucoup et mal , ne nous aidera à nous sentir mieux qu’un laps de temps éphémère. Ne pas rentrer dans notre jean par la suite risque d’accentuer cet état de “déprime”. Je vous conseillerai de suivre  le minimum d’infos et de limiter les réseaux sociaux. Préférez un bon livre, de la musique, des activités qui nous font du bien (peinture , yoga…) Le climat est déjà anxiogène de toutes façons, nul besoin de s’ajouter du stress supplémentaire. Il suffit de faire simplement nos courses ou une promenade et ce monde masqué et ganté suffit à nous rappeler ce que l’on vit malheureusement…
 Face aux mauvaises nouvelles qui affluent, rendons nous utiles (aide apportée, prières, tehilim…) mais la solution n’est pas dans le frigo, ne l’oublions pas…
4. Profiter de ne pas avoir d’occasions à répétition pour manger mieux
Combien de fois ai-je entendu “j’ai eu des anniversaires toute la semaine” , “trop de mariages en ce moment”, “je suis sortie tous les soirs” … Pas d’excuses de ce côté la , alors profitez de ces 3 semaines pour vous tenir à vos résolutions ! Les occasions risquent de fleurir par la suite car nous n’auront qu’une hâte  : nous réunir ! Les fêtes reportées vont alors s’accumuler, et on risque d’avoir du mal à manger sainement…alors c’est maintenant qu’on peut se tenir au mieux à nos menus!
5. Lutter contre les grignotages 
Tout d’abord , ne mangez pas trop peu lors des repas, c’est le meilleur moyen de tomber dans les grignotages devant votre série par la suite !
Mangez de tout, légumes, protéines, féculents, en quantité raisonnable. (Si besoin je propose un programme personnalisé -en téléconsultation- avec les quantités adéquates pour chacun selon sa dépense physique du moment et les objectifs éventuels de perte de poids, des idées de menus adaptés à vos gouts…)
Il faut chercher des solutions pour s’approvisionner correctement, car en ne mangeant que des pâtes au cours du repas par exemple, il est normal  d’avoir envie d’une gourmandise après… Il faut de la couleur et de la variété dans l’assiette et ,comme expliqué plus haut, avoir pris le temps de manger.
Si l’on est en télétravail, on a besoin de faire une pause :  une collation saine est une bonne idée (laitage, fruits, chocolat noir, boisson chaude, fruits secs…) pour ne pas grignoter.
Les grignotages sont parfois liés à la fatigue, alors on profite de ce confinement pour dormir suffisamment !
Les grignotages sont souvent liés à l’ennui, alors on s’occupe au maximum ! Faites un planning spécial confinement et profitez de faire à la maison tout ce que l’on repousse car on a justement jamais le temps !
Redécouvrez une passion oubliée…
La cuisine aussi est un moyen de s’occuper, mais ne faites pas que des pâtisseries ! Cuisiner c’est  un moyen de lâcher prise, de se concentrer et de s’apaiser. Car on est dans l’instant présent, on libère sa créativité, sa curiosité, et il y a toujours  une nouveauté à découvrir… Et on a la satisfaction du plat réussi, (le plaisir de poster la photo de son oeuvre) et de déguster. 
Profitons de ces petits plaisirs simples :  quand on n’ a pas le coeur à la fête et que l’on réussit une recette , avec des épices qui sentent merveilleusement bon… on se sent mieux !
Aucun commentaire pour l'instant

Laissez votre petit commentaire

Votre adresse Email ne sera pas publiée