7 conseils pour ne pas grossir avant Pessah

Pourim vient de terminer, à peine le festin passé, voilà que les jolis michloah manot encombrent nos cuisines !

Et déjà, il faut vider tout le hametz, car Pessah arrive !

Un réflexe arrive avec lui : on mange deux fois plus ! On vide le placard de ses bêtises, on se donne l’excuse de ne pas faire de gâchis pour tout dévorer … On a peur de manquer de pain/pizza/pâtes alors on en engloutit la semaine précédant Pessah. Le stress et la fatigue des préparatifs n’arrange rien, le temps passé en cuisine non plus, et les fêtes seront riches même sans pain … et voilà comment on prend encore du poids à cette période  !

Et pourtant, on aimerait bien se sentir à l’aise dans ses tenues de fêtes… et cet été !

Alors comment faire pour ne pas grossir pendant cette période charnière ?

 

  1. Vider le Hametz ne veut pas dire “tout engloutir” en solo

On ne va pas manger que des pâtes et du couscous jusqu’à Pessah tout de même !

On les fait manger à sa famille, on organise une soirée pasta, on prévoit  un chabat couscous bouillon et un autre couscous pkaila , mais on ne finit pas tout toute seule !

N’oublions pas que l’on peut aussi vendre son hametz avant la fête… en quelques clics !

Il vaut mieux jeter quelques paquets de gâteaux au pire…que de prendre 2 kg avant les fêtes non ?

 

2.  On fait preuve de générosité 

Donnez les gourmandises à vos voisins, vos amis, les enfants des amis au parc, la femme de ménage (elle le mérite bien à cette période non?) …pour s’en débarasser et ne plus avoir l’occasion de flancher.

Le pire, c’est que parfois on les mange sans envie…mais parcequ’il faut les  “terminer” avant Pessah !

Si on a trop de hametz, on peut même les donner aux pauvres (l’association mazone récupère le hametz par exemple, les semaines qui précèdent Pessah).

Organisez un goûter en famille ce dimanche, ou invitez des amis chabat aprem et hop sortez tous les gâteaux, bonbons, bisli… tout sera plus vite fini et vous en serez moins tentée.

 

3. On ne met pas toutes les gourmandises en vue

Puisqu’on vide les placard, souvent, les bétises sont bien en vue !

Un coup de stress (et on en a beaucoup avec tous ces préparatifs!) et hop un chocolat !

Une petite fringale et c’est parti pour dévorer ces gâteaux qui nous regardent…

Alors la solution est de prévoir un placard spécial qu’on videra la veille de Pessah, fermé et loinnnn, que l’on évitera d’ouvrir pour moins se tenter !

Laissez aussi dans la voiture des gourmandises à finir pour les apporter aux enfants pour le goûter par exemple.

 

4. On se fixe un objectif de perte de poids 

Et oui, car à cette période de l’année, c’est le moment de mincir et non de grossir .

Le mois de mars a toujours été le meilleur mois de travail des diététiciennes !

Chez nous, pourtant, on trouve toujours le moyen de grossir encore…

Alors on se raisonne :  le printemps est quasiment là, ce temps du renouveau ou l’on laisse tomber les manteaux !

Allez-vous rentrer dans vos belles tenues de printemps ? (et dans cette robe que vous avez prévu pour les fêtes justement ?!)

Fini la période ou l’on se cache sous les gros pulls, alors on se motive !

La période festive approche également (les mariages; bar mitsvot vont pleuvoir après lag baomer, c’est bientôt et il faudra être toute belle!)

Sans parler de l’été , et de notre maillot que l’on veut enfiler sans complexe.

On se fixe donc un objectif réalisable et on prend de bonnes résolutions pour l’atteindre.

On ne perdra pas les kilos accumulés l’hiver et les fêtes, en un mois…c’est dés maintenant qu’il faut se bouger !

 

5. On fait un bon tri et pas que dans la cuisine

Triez les habits que vous souhaitez remettre et dites vous qu’avec de la volonté c’est possible ! On les expose sur des ceintres bien en vue, et on pense à eux avant de grignoter sa barre chocolatée par exemple !

Faîtes également un “tri” dans vos mauvaises habitudes  alimentaires : par exemple “c’est décidé, j’arrête de grignoter ! ” Le temps du ménage, est valable dans tous les domaines !

Toutes ces pulsions alimentaires négatives, elles nous encombrent, nous empêchent de mincir, alors on les jette avec tout le hametz !

 

6. On se met au  sport

Le grand ménage est un petit sport certes….mais pour mincir vraiment, on en fait un vrai, et qui nous plait !

On prend du temps pour soi, même si on est dépassé … On quitte son ménage et sa cuisine au moins une heure par semaine, pour se retrouver avec soi même : un running sous le soleil de printemps, un cours de zumba avec une amie, ou on amortit son abonnement à la salle de sport… C’est la période propice, et  cela vous fera le plus grand bien c’est sur !

 

7. On va survivre sans manger de pain pendant 8 jours

Un stress a lieu avant pessah : on se dit “je ne vais pas pouvoir manger mes tartines pendant 8 jours ? Ni pâtes, ni panini? Et mes céréales alors? Que vais je donc manger au petit dej? ”

Comme si c’était le premier Pessah de notre vie ! Et voilà que l’on se met à faire des “provisions” !  On va au restaurant profiter de tout ce dont on va se priver, ou alors on se met carrément à faire des beignets…

C’est ridicule finalement, on va très bien vivre 8 jour sans pain, ni pizza ! C’est si vite passé ! Et tant de bons mets nous attendent…

Inutile donc de se faire des sandwichs tous les midis et un resto italien chaque soir la semaine précédant Pessah… on y gagnera que des kilos !

On peut plutôt se faire des plaisirs plus “healthy” pour profiter à fond d’un hametz sain (si on a un paquet de flocons d’avoine à terminer par exemple, c’est l’occasion !)

On peut prévoir une semaine avant Pessah des menus minceur avec du hametz :  des pâtes complètes aux légumes , ou des salades composées à base de blé,  quinoa, boulgour, ou encore des taboulé, des  lentilles corail… des toasts à l’avocat avec des crudités !

Souvenez vous que de nos jours, on a des pâtes casherlépessah , des gâteaux (ultra sucrés et hors de prix) à gogo, des pâtisseries et des restos ouverts pendant les fêtes, et même du pain spécial pessah. Avec 4-5 jours de fêtes au programme , nous ne risquons pas d’être dans la privation ! A chacun ses coutumes, mais même les habad feront une cure de pommes de terre et d’avocats et ne resteront pas sur leur faim 😉 Pour les chanceux qui partent en club, vous ne risquez pas de mincir non plus donc c’est le moment de délester de ses petits kilos pour vous pavaner dans vos plus belles tenues…

 

Aucun commentaire pour l'instant

Laissez votre petit commentaire

Votre adresse Email ne sera pas publiée