Libérée, Délivrée ….

Liberée,Delivrée… De Paul Eluard a Georges Moustaki, nous l’avons tous imaginé. Ce jour où nous connaitrions enfin la liberté.
La liberté d’être nous-mêmes, la liberté de montrer notre judaïcité, la liberté de dépenser ou la liberté de faire enfin ce qu’on voulait quand on le voulait.
Mais voilà….le manque de moyens, de temps ou de motivation a fait que notre liberté est restée un doux poème.
Arrive alors la fête de Pessah et l’espace de huit jours , la revoilà notre envie de liberté !
D’ exige qu’on revive l’esclavage et la libération de notre peuple.
Qui devient NOTRE esclavage et NOTRE libération.
A plusieurs reprises, la Haggadah lue le soir du Seder, parle de NOTRE histoire et nous lisons ses passages à la première personne du pluriel.
Car Pessah ce n’est pas seulement une fête de plus , une histoire qui finit bien dans l’Histoire du peuple juif;
Pessah c’est transmettre aux futures générations notre conception de la liberté.

Et cela ne peut se faire que si nous l’avons ressenti nous mêmes.
Alors , d’abord nous frottons et nettoyons, puis nous achetons et cuisinons et enfin on se fait belles , on chante et on se prive de levain pendant huit jours.
Car pour connaître la vraie liberté, la liberté de notre âme, il faut bousculer nos habitudes matérielles.
Changer notre façon de manger, changer notre maison, changer en réalité notre quotidien.
Alors, seulement, le matériel se fait plus discret et on remarque ce qui est vraiment important dans la vie. Loin des automatismes du quotidien, nos âmes ont l’opportunité d’être écoutées , de s’exprimer et là se trouve la vraie liberté !

On réalise qu’il est possible de faire différemment, de penser autrement et on est enfin libres de développer de nouvelles opportunités pour nous et nos familles.
Ne nous limitons pas nous-mêmes, prenons un instant pour réaliser que chaque Pessah c’est un petit miracle que nous survivions à tous ces changements !
Chaque fois, nous en ressortons plus fortes !
Pessah arrive, et cette année la Reine des Neiges ne sera pas la seule à chanter sa liberté !
Bonne fête de Pessah, cachère et joyeuse !
Aucun commentaire pour l'instant

Laissez votre petit commentaire

Votre adresse Email ne sera pas publiée