Pourquoi grossit-on en hiver ?

Parce qu’on est toujours emmitouflé dans ses pulls, vestes et bottes en hiver, on se rend rarement compte qu’on grossit. Que faire pour éviter cela?

  1. On mange davantage et plus riche

En hiver, l’organisme a tendance à dépenser plus de calories pour réchauffer le corps.

C’est la raison pour laquelle on recherche sans s’en rendre compte des aliments caloriques, gras et sucrés pour affronter les températures extrêmes. L’alimentation de base change donc radicalement à ce moment-là pour privilégier les plats en sauce contenant beaucoup de féculents et de matières grasses. Pourtant, les systèmes de chauffage dans la maison, au bureau et même dans les transports en commun rendent inutiles cette surconsommation d’aliments calorifiques.

Il devient alors difficile à l’organisme d’éliminer cet excès de calories qu’il finit par stocker dans les divers endroits du corps.

Et s’il y a bien une saison où l’on aime se faire plaisir culinairement parlant, c’est l’hiver. Raclette, chocolats, galettes des Rois… la liste des bons petits plats qu’on adore déguster devant un feu de bois est aussi longue qu’alléchante! Tout serait parfait si ces plats étaient aussi bons pour notre moral que pour notre ligne…

2. On se dépense moins

 

Le corps dépense le minimum d’énergie en période de froid. Aussi, en hiver, entre le raccourcissement des jours et le froid, on n’a plus vraiment envie d’aller à la piscine ni de se rendre au travail en vélo… On est souvent moins motivé à marcher à sa pause déj, descendre une station de métro avant ou se garer plus loin… Le week-end, on a moins envie de se promener ou pratiquer un sport en plein air, chacun préfère rester chez soi, cloîtré bien au chaud ou faire une sortie en intérieur : resto ou ciné!

Les solutions pour ne pas prendre de poids cet hiver

Pour pouvoir rentrer dans nos robes d’été, ou juste se sentir bien quand viennent les beaux jours, c’est dès l’hiver que l’on doit se préparer !

  1. On mange des plats chauds mais légers

Pour se réchauffer, on se motive à faire des soupes de légumes.

Des plats riches et en sauce ? Ok, mais des plats à base de protéines, plutôt que de féculents !

Et bien sûr, on essaie d’accompagner ces plats de légumes plutôt que de féculents.

On pense aux légumes grillés, car les crudités ne sont pas nos amies de l’hiver.

2. On s’offre des plaisirs légers

Comme il serait vraiment cruel d’abandonner la raclette et le bœuf bourguignon à leur triste sort, on ne va pas tirer un trait dessus… mais tout simplement les alléger ! Ainsi, on continue de se faire plaisir sans que notre silhouette en fasse les frais.

Fromage blanc, gruyère allégé seront les dignes remplaçants de la crème épaisse, du fromage râpé dans nos quiches et gratins hivernaux. On y va mollo sur le fromage lors de la soirée raclette…

Pour le bœuf bourguignon, on choisit des viandes maigres…

3. Stop à l’hibernation ! On se bouge un peu !

 

Si l’on reste inactive, la courbe de notre poids risque d’aller dans le sens inverse de celle des températures ! Alors même si l’excuse « dépression saisonnière » est tentante, on n’en profite pas pour hiberner. Si on n’est pas spécialement sensible au charme des ballades hivernales ou du jogging à la fraîche, on mise sur l’option « sport en intérieur » :  pour brûler des calories au chaud. Et pour les vraies flemmardes qui préfèrent définitivement rester au coin du feu, le stepper ou le rameur sont parfaits pour se dépenser sans mettre le nez dehors.

Eté comme hiver, ça fait toujours du bien ! Une fois la séance commencée, on a bien chaud… et après la séance on est au top !

N’oubliez pas qu’une bonne séance de sport (environ 45 mn) coupe l’appétit, donc vous aidera justement à lutter contre les fringales, et moins manger.

Pourquoi ne pas demander un tapis de course ou vélo d’appart cette année dans sa wishlist ? 😉

Aucun commentaire pour l'instant

Laissez votre petit commentaire

Votre adresse Email ne sera pas publiée