Enceinte : 30 idées reçues sur l’alimentation

J’attends un bébé, Mazal Tov ! quel bonheur !

Entre les nausées, les conseils de Mémé, les plats de maman, l’appétit décuplé, les recommandations du gynécologue, je ne sais plus quoi manger…

Alors on fait le point sur ses idées reçues, et on se nourrit sereinement jusqu’à l’arrivée de baby !

1. Une femme enceinte augementent ses besoins  pour tenir durant sa grossesse.

Oui, mais ses besoins aliments sont augmentés de 300 à 500 kcal seulement par rapport à une femme non enceinte ! La femme enceinte doit simplement manger DEUX FOIS MIEUX et non deux fois plus !!


Le premier trimestre, les besoins n’augmentent pas, c’est ensuite qu’ils sont légèrement augmentés et c’est durant le troisième trimestre que le nombre de calories consommées doit être plus important. Mais cela varie en fonction de différents facteurs : l’IMC (Indice de Masse Corporelle) de la future maman, sa taille ou encore ses activités physiques pratiquées au quotidien. Pas question de se mettre au régime donc, mais si la prise de poids est trop importante et rapide, il faut en parler à son gynécologue ou sa sage-femme et idéalement être suivie par une diététicienne ou un médecin nutritionniste.

2. Une femme enceinte doit beaucoup grossir pendant sa grossesse.

Cela dépend du poids de départ de la maman.

La plupart des femmes qui ont un IMC normal gagnent environ 11 kg à 15 kg durant la grossesse.
Il est recommandé aux femmes qui ont un poids inférieur à leur poids santé de prendre davantage de poids, soit 13 à 18 kg. À l’inverse,  celles qui ont un surplus de poids avant la grossesse, il faut faire en sorte de ne pas prendre plus de 10 kg.
La prise de poids peut varier au cours de la grossesse. De façon générale, les femmes prennent moins de poids au cours du premier trimestre.
Au cours des 2e et 3e trimestres, la prise de poids se fait selon le rythme de chaque femme. Pour vous situer, il est normal de prendre environ 0,5 kg par semaine au cours des deux derniers trimestres de la grossesse.
L’essentiel du gain de poids s’explique par toutes les transformations qui ont lieu dans le corps de la femme pour lui permettre de mettre un enfant au monde.
Voici comment se répartit le gain de poids pendant la grossesse, à 40 semaines, chez une femme qui aurait pris 12,5 kg :

Le sang, le placenta, l’utérus et le liquide amniotique constituent la majeure partie du poids gagné.

Le poids du foetus en représente environ le quart;

Le poids accumulé sous forme de graisse, qui a servi de précieuse réserve d’énergie pour la mère et le foetus, ne correspond qu’à environ 3 kg  au moment de l’accouchement.

  • Le poids pris en début de grossesse : Jusqu’à la 15e semaine de grossesse, les 3 à 4 kilos qui sont pris sont essentiellement les réserves de protéines (dans les muscles) et de graisses (dans les tissus adipeux) de la mère. En effet, l’embryon ne pèse alors que de 300 à 400 g. Ces réserves jouent un rôle primordial plus tard dans la grossesse. À partir du 2e trimestre, le poids du foetus augmente.

3. Il est interdit de faire du sport enceinte !

Faux. Mais il devra être adapté à la grossesse.

Pendant la grossesse, les activités autorisées sont généralement très douces, liées à la détente, la relaxation et au travail du souffle. La marche, le vélo d’appartement, la natation, la gymnastique douce, le stretching et l’aquagym sont des activités recommandées.

La marche :

La marche constitue un excellent exercice et peut être pratiquée par toutes les futures mamans, même les moins sportives, sans nécessiter d’équipement spécifique. La marche permet d’activer la circulation sanguine et particulièrement celle des jambes. Un bon point pour les femmes enceintes qui souffrent de jambes lourdes. Préférez un terrain stable et peu escarpé afin de ne pas transformer votre marche en randonnée.

La natation et l’aquagym :

La natation accroit la capacité cardiaque et est également excellente pour le dos et les articulations. En plus de vous procurer un effet massant sur l’ensemble du corps, l’eau va permettre de moins ressentir la prise de poids pendant l’exécution des mouvements. Ainsi, vous pourrez faire travailler vos muscles en douceur.

Et pour celles qui souhaitent rendre plus ludique leurs séances de piscine, il existe également des cours d’aquagym dédiés aux futures mamans. Pendant ces séances, vous serez encadrée par un professeur qui vous proposera un enchainement de mouvements sur de la musique.

Le yoga :

Le yoga est également conseillé pendant la grossesse. Sous sa forme prénatale, il peut constituer une bonne préparation à l’accouchement. Le principe de cette activité est de mélanger détente du corps et de l’esprit afin d’évacuer tout le stress. Pendant votre séance, vous serez encadré par un kiné ou une sage-femme qui vous fera réaliser un enchainement d’exercices et de postures. Cette activité permet aussi de bien travailler son souffle, indispensable pour l’accouchement.

Quelques conseils pour bien pratiquer ces activités :

Pensez à écouter votre corps et vos besoins.

Si des signes de fatigue se font sentir, il est inutile de forcer.

Veillez aussi à boire et à manger correctement avant, pendant et après la pratique d’un effort.

Certains signaux d’alarme doivent amener une femme enceinte à cesser immédiatement son activité sportive : saignements vaginaux, douleurs abdominales ou douleurs du bassin. Elle doit alors consulter un médecin le plus tôt possible.

Quels sont les sports contre-indiqués pendant la grossesse ?

Les sports de contact ou les sports collectifs qui peuvent être à l’origine contacts brutaux sont à proscrire, ainsi que la plongée sous-marine et les activités en altitude (au-dessus de 1 600 m).

Les activités sportives qui provoquent des secousses assez fortes ou qui nécessitent des déplacements brusques sont vivement déconseillées : sports de raquette, jogging (à compter du deuxième trimestre), équitation.

Les exercices couchés sur le dos sont contre-indiqués après le quatrième mois de grossesse.

De plus, certaines maladies contre-indiquent formellement l’activité sportive pendant la grossesse :

– Une maladie du cœur ou des poumons,

– Une hypertension artérielle mal contrôlée,

– Tout autre problème fatigant l’organisme.

Enfin, des antécédents de fausse couche spontanée, des saignements utérins, une grossesse multiple ou une ouverture du col de l’utérus contre-indiquent également la pratique du sport. Si un décollement placentaire ou une grossesse extra-utérine sont soupçonnés, toute activité physique est interdite jusqu’au diagnostic définitif.

4. J’attends des jumeaux, je vais prendre deux fois plus de poids.

Faux, on prend généralement davantage de poids, mais pas forcément le double.

5. Les femmes enceintes doivent limiter leur consommation de soja 

Vrai, car il contient des phyto-oestrogènes, hormones qui peuvent interférer sur le système hormonal de la mère et de l’enfant. Il faut donc éviter de consommer des compléments alimentaires contenant des extraits de soja ; de limiter les aliments à base de soja (par exemple, tonyu ou jus de soja, tofu, desserts à base de soja) : une portion maximum par jour.

6. Enceinte,  j’évite de prendre plus d’un café par jour 

Vrai, car trop de caféine n’est pas bon pour bébé.

7. Pendant ma grossesse j’évite le tiramisu 

Le tiramisu vous fait saliver sur la carte des desserts ?  Attendez encore quelques mois et préférez le crumble au four. En effet, pendant la grossesse, mieux vaut se méfier des œufs crus et des préparations incorporant cet ingrédient. Lors de ces neuf mois, le système immunitaire des femmes enceintes s’affaiblit pour protéger leur futur bébé. Elles sont donc plus sensibles aux infections comme la salmonelle, une bactérie contenue dans l’œuf que seule la cuisson peut éradiquer. 

8. En attendant bébé,  je peux manger de la mousse au chocolat au restaurant

Faux, car on doit éviter ce qui est à base d’oeufs crus pour prévenir le risque de contamination bactérienne.

9. Je peux manger le poke quinoa bio saumon de de Bozen pendant ma grossesse 

 

Faux ! 

Bio ou pas, le saumon cru est à éviter enceinte, en raison du risque de listériose.

10. Si je suis immunisée contre la toxoplasmose je peux manger du poisson cru enceinte

Faux, car le problème n’est pas la toxoplasmose mais la listériose dans ce cas…

11. Je dois éviter le foie gras pendant la grossesse 

Vrai. On évite tous les abats en raison de leur richesse en vitamine A. C’est une vitamine interessante que l’on trouve aussi dans d’autres aliments, mais le foie en est particulièrement riche et une surdose de vitamine A peut devenir toxique pour la mère et le fœtus.

12. Je manque de fer pendant ma grossesse, est-ce que je peux boire beaucoup de thé pendant la journée ?

Non, on devra limiter le thé car il fait fuir le fer…  Si on adore ça, on en boira un seul chaque jour à distance des repas.

13 Une femme sur deux présenterait un déficit d’acide folique (vitaminé B9) indispensable au développement du fœtus.

Vrai, d’où la supplémentation en prévention, conseillée avant la grossesse et le premier trimestre !

14. Les besoins en iode augmentent pendant la grossesse

Vrai, l’iode joue un rôle essentiel pour le bon fonctionnement de votre glande thyroïde et le développement du cerveau de votre enfant. Vos besoins augmentent pendant la grossesse. 

Où en trouver ? Dans les crustacés bien cuits (mais vu qu’ils ne sont pas casher, on se rabat sur les poissons qui en contiennent aussi!), les poissons de mer : cabillaud ou morue, maquereau, merlan, lieu, hareng, sardine, roussette, saumon… qu’ils soient frais, en conserves ou surgelés.

Dans le lait et les produits laitiers (yaourts, fromage blanc…) ; dans les œufs. Préférez le sel iodé pour assaisonner et cuisiner. Vérifiez bien sur l’étiquette que vous achetez du sel iodé. 

15. Je dois éviter de manger la croûte du fromage pendant la grossesse

Vrai, pour éviter le risque de listériose…

16. La salade c’est très bon pour la future maman

Vrai, car elle est riche en acide folique (vitamine B9). Il faut simplement bien la laver si on est pas immunisée contre la toxoplasmose.

17. Les aliments qui permettent de limiter le cholésterol sont conseillés au femmes enceintes.

Faux, ils sont à éviter. Les produits enrichis en phytostérols – margarines, yaourts, boissons lactées, etc. – sont réservés aux personnes qui ont « trop de cholestérol ». Même si c’est votre cas, il est déconseillé aux femmes enceintes d’en consommer car les risques éventuels pour vous et pour votre enfant ne sont actuellement pas connus.   

18. Je peux manger du fromage pasteurisé les yeux fermés

Faux ! Richissime en calcium et en protéines, le fromage est essentiel au bon déroulement de la grossesse. Mais pas n’importe lequel. Oubliez – mais ça vous le savez – les fromages au lait cru qui pourraient être contaminés par la listeria, bactérie dangereuse pour le fœtus. Ne consommez que des fromages au lait pasteurisé et privilégier les pâtes cuites : le comté, le cantal ou encore le beaufort. Toutefois, il faut impérativement retirer la croûte du fromage (même lavée) avant sa dégustation. C’est un terrain prolifique pour les bactéries !

19. Je peux manger de la mayonnaise provenant de fabrication artisanale (restaurant ou boulangerie)

Autre transformation d’œufs crus dont il faut se méfier : la mayonnaise. Pour les raisons évoquées à l’instant sur les œufs crus et le risque de salmonellose mais également parce que lorsqu’elles proviennent de fabrication artisanale, boulangerie ou restaurant, la chaîne du froid a pu être rompue…

20. J’ai des remontées acides, vendredi soir je dois limiter salade cuite et la pkaila 

Vrai. Quand on a des remontées acides (très fréquentes pendant la grossesse car bébé appuie sur l’estomac) on doit éviter ce qui est acide (à base de tomate), gras et lourd…

Il vaudrait mieux dans l’idéal dîner léger et même le Chabbat, pour éviter des brûlures gastriques la nuit.

21. J’ai du diabète gestationnel, je peux manger du couscous avec bouillon de viande le Chabbat, si je n’abuse pas du pain.

Vrai, le couscous avec bouillon de légumes est un plat équilibré ! il faut simplement ne pas prendre plus de 3-4 cuillères à soupe de semoule, surveiller ses glycémies, l’accompagner de légumes (salades) et seulement si on abuse pas de halla à côté tout va bien !

La halla est plus embêtante que la semoule finalement car elle contient généralement du sucre (c’est comme une brioche, plus que du pain…) et on a vite fait d’en manger trop !

22. Il est prouvé à 100% que manger principalement salé avant le début de la grossesse donnera plus de chances d’avoir un garçon.

Faux, en tous cas ce n’est pas prouvé à 100% ! Les histoires de nos mamies ont toujours du vrai néanmoins, mais rien de sûr…

23. Enceinte, mes besoins en eau sont de 2.5 L 

Vrai. Ils passent de 1.5 L à 2.5 L.

24. Mes besoins en lipides augmentent pendant la grossesse 

Faux, ils n’augmentent pas, mais on doit mieux les choisir ! On privilégie le “bon gras” des poissons, des différentes huiles, et non du beurre, de la margarine et de la crème…

On évite tous les produits du commerce trop gras, et plein de mauvaises graisses …

25. Ma mère a pris 25 kg à chaque grossesse, forcément je vais prendre autant 

Faux. Mais non ! On hérite peut-être du fessier tunisien de Maman, mais pas sûre de prendre autant de kilos qu’elle pendant la grossesse pour autant !

26. Je perdrai naturellement environ 10 kg  les 9 mois qui suivront l’accouchement , en mangeant normalement.

Vrai. Il faut 9 mois pour faire un bébé, il en faudra au moins neuf pour retrouver son corps mais on perdra au moins 5-7 kg le premier mois (poids du bébé + liquide amniotique + placenta…) puis le temps que l’utérus retrouve une taille normale et que les kilos de réserve s’éliminent on perdra les suivants… Tout dépend de notre alimentation (déséquilibrée ou non); de notre nature, notre rythme. L’allaitement activera la perte de poids pour certaines, et la bloquera pour d’autres. Mais quoi qu’il en soit, on pourra tranquillement retrouver son corps… Pas forcément besoin de se mettre à la diète et au sport à peine un mois après l’accouchement ! 

27. J’ai pris 30 kg à ma première grossesse, j’en prendrai autant durant les suivantes 

Faux, car chaque grossesse est différente. 

28. Les envies d’une femme enceinte (d’un certain aliment) correspondraient justement à un besoin (lié à un manque en une certaine vitamine par ex) 

Vrai. Oui, il semblerait que les envies ne soient pas pour rien ! Des études ont montré par exemple qu’une femme qui a une envie de viande rouge ou de lentilles présente souvent un manque de fer. Les lentilles et la viande rouge en étant riche, elle a une envie naturelle de cet aliment ! Cela est valable pour un manque de magnésium ou d’une certaine vitamine… et même pour un dégoût. Nombreuses femmes enceintes auront une aversion pour le café ou les boissons light qui ne sont pas très bonnes pour bébé par exemple…

29. Comme me l’affirme Mémé Ginette, je peux me faire plaisir sans mesure enceinte, “Je dois manger pour deux.”

 

 

 

 


Et non, on doit manger deux fois mieux! 
Car sinon on gardera deux fois plus de kilos. Et si on a 5 grossesses rapprochées avec, à chaque fois, ne serait-ce que 5 kg cadeau… on se retrouve à +25 kilos après !

30. Je dois me mettre au régime draconien les 3 derniers mois de la grossesse si j’ai pris trop de poids les mois précédents …

 

Faux, on ne se mettra pas au régime DRACONIEN et on ne peut pas parler de régime quand on est enceinte. On mange mieux, on surveille son alimentation mais on ne se prive d’aucune famille d’aliment, on mange des féculents. 

Si on a du mal à se prendre en main, on consulte une diététicienne et on ne fait pas n’importe quoi ! 

 

 

Anna Benichou vous propose des ateliers spécialement pour la femme enceinte ! 

Aucun commentaire pour l'instant

Laissez votre petit commentaire

Votre adresse Email ne sera pas publiée